Tara Biscotta

06 mars 2021

CARBONADE FLAMANDE à la MIJOTEUSE ELECTRIQUE

Oui, ok ... 

Pas revenue depuis ... presque un an ...

Et pourtant

Plein de recettes dans ma besace. 

C'est juste le temps

qui manque, 

Mais pas l'envie ... de vous parler de mon dernier investissement

Une lubie,

Comme ça,

Histoire de voir si c'est mieux, ou pas  

Une mijoteuse électrique,

avec cuve en céramique,

dénichée dans un magasin de grande distribution. 

Achat émotion ! 

Grande famille à nourrir et besoin d'une aide en cuisine

Mijoteuse électrique

Belle et pas trop encombrante

Un seul bouton et pas de programmation :

faite pour moi ! 

Pas très chère, de surcroît,

Et puis voilà !

 

Premier test : carbonade à l'ancienne, avec ses tranches de pain d'épice moutardées 

Rien que ça ! 

TEMPS de CUISSON : 3 h 15

INGREDIENTS : pour 6 personnes 

- 5 oignons jaune de taille moyenne 

- huile d'olive bio vierge, première pression à froid, 

- 1,5 kg de paleron prédécoupé par votre boucher 

- 1 grande bouteille de bière brune bio

- 3 bonnes CS de sucre brun complet (ou de vergeoise brune) 

- De belles tranches de pain d'épices

- Moutarde nature à l'ancienne 

- Poivre du moulin

- 3 feuilles de laurier sauce, un petit bouquet de thym, 4 à 5 baies de genièvre. 

 

LA RECETTE 

Pour cette recette, il est conseillé de travailler avec une grande poêle et votre mijoteuse, placées côte à côte. 

Dans une grande poêle classique, versez un peu d'huile et faites revenir vos oignons émincés, à feu très doux et en remuant régulièrement, jusqu'à ce qu'ils se teintent d'une belle couleur translucide. 

Versez-les ensuite au fond de votre mijoteuse électrique (non branchée). Ajoutez les feuilles de laurier et les baies de genièvre. 

Toujours dans votre poêle, faites revenir les morceaux de viande sur tous les côtés. Coupez le feu. 

Versez les morceaux de boeuf sur le lit d'oignons, dans la mijoteuse (non branchée). 

Revenez à votre poêle, et pendant qu'elle est encore chaude, versez-y 3 bonnes CS de vergeoise brune et grattez bien le fond avec une spatule en bois : la vergeoise va absorber les sucs de cuisson et fondre légèrement. 

Pour finaliser ce "déglaçage", versez un fond de bière et délayez votre vergeoise, toujours à l'aide de la spatule en bois. 

Versez le tout sur la viande. 

Poivrez légèrement

Mouillez de bière : écoutez le bruit léger d ela mousse ... ça craque, ça chatouille, ça crépite ... 

Tartinez votre tranches de pain d'épices : prévoyez sufisamment de tranches, de manière à ce qu'elles couvrent entièrement le haut du panier de céramique (face mourardée contre la viande). 

Ajoutez un petit bouquet de thym du jardin. 

Couvrez. 

Branchez. 

Position max

Durée : 3 h 15. 

Débranchez, humez, savourez

Avec une vraie frite maison, bien sûr ! 

 

 


06 mai 2020

RETOUR EN TERRE DE MUFFINS

 

IMG_3505

Ok, certains l'ont sans doute compris : si je n'ai pas totalement banni le gluten de ma vie, j'ai entrepris depuis quelques temps de le rendre moins présent. 

Je ne détaillerai pas les raisons de ce choix, qui appartiennent à la "Tara non virtuelle". 

J'ai donc longtemps hésité avant de poster ces recettes, car je ne tiens pas à m'improviser chantre du non gluten : je n'ai ni suffisamment d'expérience, ni assez de recul ou de connaissances pour le faire. 

Ce confinement m'a juste donné et le temps et l'envie de revenir vers vous, avec mes recettes du moment. Une impulsion que j'entends désormais prolonger dans le temps. 

Mais revenons à nos moutonssssss 

La dernière fois que j'ai voulu tester cette recette de muffins en mode sans gluten, j'avais associé des farines de riz et de pois chiches. 

Je dois avouer que je cuisinais pour la première fois la farine de pois chiches, et que je n'étais pas vraiment prévenue de son côté "fort en bouche" : typée, très présente, voire trop à mon goût pour une pâtisserie. 

Panique à bord ! 

J'entrepris de la masquer (Ceci n'a rien d'original en ce moment) avec mon eau de fleur d'oranger bio, quelques pépites de chocolat et de la cannelle : un bon cocktail, me direz-vous ! J'avoue ! 

J'invoquai ensuite l'Univers et mis le tout au four. 

La resultat fut un peu surprenant, mais délicieux. 

Voilà pourquoi je conserve deux de ces ingrédients, en quantité moindre toutefois. 

J'ai revu ma base de farines. Je préciserai toutefois que l'épeautre contient du gluten (ce n'est pas un scoop, je sais) : ma mission actuelle étant de vider l'ensemble de mes placards, vous le voyez figurer dans l'une de mes recettes, sans doute pour la dernière fois, ou pas ! 

MUFFINS A LA TARA 

 

fullsizeoutput_4246

 

LES INGREDIENTS (pour une petite douzaine de muffins)

- 100 grammes de farine de riz
- 100 grammes de farine d'épeautre (gluten) 
- 1 CC de bicarbonate alimentaire
- 1 pincée de sel
- 100 grammes de sucre roux
- 1 oeuf entier 
- 20 cl lait amande
- 1 CS d’eau de fleur d’oranger (ou de lait d'amande) 
- 1 dizaine de carrés de chocolat noir 100 % cacao, que vous aurez concassés 
LA RECETTE 
Préchauffez votre four à 180 ° 
Dans un saladier, verser farine, sel, bicarbonate, sucre et bien mélanger. 
Creuser un petit puits, et y casser l'oeuf. 
Mélangez le tout en versant progressivement le lait d'amande et/ou l'eau de fleur d'oranger. 
Terminez par le chocolat. 
Mélanger et verser dans des moules à muffins (légèrement huilés si necessaire). 
Placer au four pendant environ 20 - 25 minutes 
Vérifier. Attendre 5 minutes avant de démouler 
Une recette facile et ultra rapide. Les muffins peuvent peuvent seconserver deux ou trois jours maxi. 

fullsizeoutput_424b

Le meilleur, c'est quand ils sortent du four et que tu les manges encore tout chauds ... 
A bientôt sur ma planète ! 
Tara 

Posté par tarabiscotta à 09:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

05 mai 2020

GATEAU AU YAOURT DE BREBIS ET AU CHOCOLAT

Gâteau au yaourt de brebis 

Avec des morceaux de chocolat 

On ne se refait pas  ! 

 

Gâteau au yaourt et chocolat

Recemment, j'ai eu envie de revisiter le gâteau au yaourt, 

J'ai invité d'autres textures : farines de châtaigne, de maïs et yaourt de brebis. 

Je l'ai trouvé vraiment léger.

Parfait pour le goûter 

L'apport de chocolat n'est pas indispensable, mais ajoute une touche régressive à souhait. 

J'aime bien cette recette, car elle ne prend pas beaucoup de temps, ni beaucoup d'ingrédients. 

Elle offre une base stable et simple sur laquelle il est permis de composer, de s'aventurer en toute sécurité, 

Finalement, le gâteau au yaourt, c'est comme le bonheur : il ne se programme pas. 

C'est ce côté simple, généreux et direct, qui me plaît. 

 

LES INGREDIENTS (Pour 4 personnes) 

1 yaourt nature de brebis bio, qui servira de mesure 

2 oeufs bio du jardin 

2 pots de sucre blond

1 pot et demie de farine de maïs bio, pour sa couleur dorée et sa légéreté 

1 pot et demie de farine de chataigne bio, pour sa texture et son goût 

1 CC de bicarbonate alimentaire (remplace la levure chimique) 

1/2 pot d'huile bio neutre 

1 pincée de fleur de sel pour étoiler mes nuits 

 

LA RECETTE 

Préchauffez votre four à 200°

On vide le pot, sans pour autant travailler de suite le yaourt : donc, ce qui m'intéresse, dans l'instant, c'est le contenant. Quant au contenu, je lui demande de m'attendre sagement dans un bol. Je ne serai pas longue. 

Dans un saladier : je mélange le sucre, les farines, le bicarbonate alimentaire, le sel. 

Je creuse un petit puits (j'adore !) et y casse mes oeufs : c'est le moment de bien mélanger à la cuiller, pour celles, qui, comme moi, ont la flemme de sortir le vieux mix mix ... 

J'ajoute l'huile et continue de mélanger,

Le yaourt de brebis bio viendra apporter toute sa légèreté à ma pâte devenue lisse et onctueuse. 

Enfin, cerise sur le gâteau, j'ajouterai quelques morceaux de chocolat noir pâtissier. 

Un tour de spatule et au four pour 30 minutes environ : en cas de doute, la pointe du couteau validera la juste cuisson. 

Je vous laisse, on m'atttend ! 

Mon chat DEVA

A bientôt sur ma planète et surtout, prenez soin de vous ... 

Tara 

 

PATE A TARTINER MAISON

 

Pâte à tartiner maison

 

Petite recette simple et rapide de la pâte à tartiner aux noisettes ... 

Histoire de regresser un peu plus en ces temps troublés, 

Une façon comme une autre de se réconforter

Plaisir coupable, seul ou en famille 

Merci à Lisa, qui m'a transmis cette recette, testée et approuvée ! 

 

Ingrédients : (pour deux bocaux) 

20 cl de crème d'amande

60 grammes de sucre glace (ou "sucre impalpable" de l'autre côté de la frontière franco-belge, et j'aime beaucoup ce mot) 

1/2 CC de concentré de vanille

250 grammes de chocolat patissier 

1 CS d'amandes en poudre

1 CS d'huile de noix (ou d'huile neutre) 

2 CS de noisettes en poudre

2 bocaux en verre, avec couvercle (type bocal à confiture) préalablement stérilisés

 

Recette de la pâte à tartiner maison 

Il s'agira de réchauffer la crème d'amande à feu doux

D'y ajouter très vite le chocolat cassé en carrés, les noisettes, le sucre, la vanille, tout en mélangeant. 

Hors du feu : ajouter l'huile et la poudre d'amandes, sns cesser de mélanger. 

Mettre dans les deux bocaux en verre et attendre que le tout refroidisse. 

Dès que c'est froid, fermez les bocaux et placez au frigo. 

C'est tout simple, tout bon et ultra rapide. 

A consommer dans la semaine, 

Pour le quatre heures,

Sur de crêpes, 

A la cuillère, oui, mais pas trop ... 

Quoique  ... 

A bientôt sur ma planète ! 

Tara 

 

Pâte chocolatée maison

 

 

 

 

 

18 avril 2020

Crumble de framboises de Tara

 

Crumble de framboises

Alors comme ça, tu t'es dit que ... 

En fait, non, ça  te trottait dans la tête depuis un mois ... 

Tiens donc ? 

Et puis, lors d'un tea time à distance ... 

Quelqu'un t'a dit : "Etes-vous recemment retournée dans les contrées de Tara ?"

Entre deux muffins et un Elixir d'orchidée 

Tu as senti les colibris voler

Chère amie, qu'en pensez-vous ? 

C'est un peu fou

Et puis, comme en ce moment

Ton congélo te livre le fond de tous ses tiroirs 

Un kilo de framboises est apparu ! 

Là, sous ton nez ! 

Eh oui, je l'ose ! 

Crumble rose thé

Framboises congelées

Mais du jardin ! 

Le recette, sans plus attendre : avanti ! 

Crumble de framboises du jardin de Stéphanie

J'ai ma rime en I ! 

Ingrédients : 

- 1 bon kilo de framboises décongelées. Bien égouttées ! 

- 80 grammes de Maizena

- 1 paquet de palets bretons, type Roudor

- 150 grammes de beurre  : c'est ce qu'il m'a fallu pour que la pâte colle un peu aux doigts. 

- 100 grammes de sucre roux

IMG_3968

La recette ! 

Préchauffez votre four à 210°

Mélangez farine, sucre, et palets bretons préalablement concassés. 

Ajoutez le beurre pré-decoupé en petits morceaux, les plus petits possibles, pour bien malaxer. 

Pétrissez, 

Malaxez jusqu'à ce qu'une légère adhérence 

Vous montre sa préférence. 

Vite, les framboises bien égouttées dans un plat à four profond 

Et la pâte à crumble, dessus seulement, émiettez sur toute la surface : c'est bon ! 

Au four baissé à 180 ° vous déposez le tout, pour une quarantaine de minutes (oui, cela peut paraître long, mais il y a toujours beaucoup d'eau dans des framboises décongelées). 

Le tout sortira tiède et velouté, 

Juste assez acide et sucré à la fois

Prêt à être dégus-thé ! 

Le soir au fond des bois

De Tara ? 

Posté par tarabiscotta à 12:23 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,


01 février 2017

Crêpes en Nord

Juste la même recette (ou presque) que celle-ci

Comme un goût de"revenez-y", mais en plus light, léger et aérien ...

Moins de bière et plus de lait d'avoine 

Le beurre est remplacé par une simple margarine végétale achetée en boutique bio

Petite modification des ingrédients,

Pour celles et ceux à qui le goût de la bière aurait pu sembler un peu trop présent

Bulles de bière

Ingrédients : pour 8 personnes 

500 grammes de farine bio 

6 oeufs de mes poules

65 cl de biere blonde bio légère à température ambiante

35 cl de lait d'avoine bio à température ambiante

40 grammes de margarine bio

2 pincées de fleur de sel 

1 sachet de sucre vanillé

1 saladier et une grand plat en porcelaine ou verre (pouvant tenir dans un four ayant été préchauffé) 

La recette : 

D'abord il vous faudra allumer votre four à 170°, pour la levée de la pâte. Dans le même temps, vous en profiterez pour y faire fondre doucement le beurre. Pour cela, j'utilise une toute mini cocotte en céramique. 

Dans un grand saladier, versez d'abord la farine, puis peu à peu ajoutez la bière, en mélangeant.

Puis battez les oeufs à part et ajoutez-les, ainsi que le sucre vanillé, et le sel. Toujours en mélangeant. 

Ensuite ajoutez le beurre : normalement, il devrait être à peine fondu et juste tiède. Délayez les morceaux s'il en reste, à l'aide d'une fourchette, en mélangeant bien. 

Versez enfin le lait d'avoine, pour velouter le tout. 

Dans le four éteint, placez votre saladier, couvrez de votre plat : fermez le four et laissez reposer une heure. 

Vous n'aurez plus qu'à chauffer votre poêle à crêpes, et la graisser très légèrement. 

J'aime les marier aux aux notes acidulées d'un lemon curd ou d'une marmelade d'agrumes. A Lille, je vais cueillir ces douceurs au Comptoir irlandais. 

 

crêpe à la bière

12 décembre 2016

A un Mage ...

Pour un Bleuet des Champs

J'aurai eu le plaisir, 

De t'envoler mon Cassis et ses Feuilles 

odorantes. 

Toi mon eucalyptus,

Moi, ta Rose de Damas.

Ô que rien ne te lasse

De mes Hamamélis. 

Et qu'en mes champs se lissent

A jamais

L'Ortie de mes promesses

à tes Pensées sauvages. 

 

Posté par tarabiscotta à 21:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

27 août 2016

Confiture de framboises toute simple.

Tu l'as lancé comme ça : échange confiture de figues contre autres fruits ...

Tu t'es dit : on verra. Et tu t'es retrouvée avec 1 kilo de framboises du jardin de Sthéphanie, une de tes "copines du train", vaste communauté sur laquelle il est bon de se dire que l'on peut compter. 

C'était tellement incroyable que tu les as oubliées chez elle, tes framboises, tellement tu n'en avais jamais vu autant. Mais tu les as récupérées. Bien sûr. Il est des trésors que l'on ne laisse pas languir trop longtemps (d'autant plus que les framboises, c'est très très fragile. Une fois cueillies, il faut se dépécher.)

Tu as plutôt mal dormi. La buse qui chasse la nuit par chez toi aime bien passer devant ta fenêtre. Où alors c'est que tu as encore rêvé ... La nuit, il n'y a que toi pour entendre de drôles de bruits et de cris, dirait-on. Bon, tant que je ne la retrouve pas dans mon lit le matin tout va bien. 

Ce matin, 3 gros pots bien remplis te sourient. 

ça t'a donné l'envie, à la brume indiscible, d'aller marcher pieds nus dans l'herbe humide histoire d'aller voir le soleil émerger dans le ciel, quand les champs dorment encore. 

Tu ne connais rien de plus magique que cet instant, le chant des tourterelles et la fuite des lapins sauvages à tes pas.

Tu as salué tes arbres et puis tu dit qu'un billet à la fraiche, café-croissant et confiture de framboises, ça le fait aussi : parce que tu aimes partager ces moments de plénitude.

Je dédie donc ce billet à Sthéphanie, aux 12 framboisiers de son jardin et à nos rencontres matinales sur les quais de gare, ce qui ne saurait d'ailleurs tarder ...

Confiture de framboises

Ingrédients : 

- 1 kilo de framboises

- 250 grammes de sucre roux bio

- 2 citrons bio

- 1 petit pot de compote de pommes bio (pour la tenue)

La recette

La veille, triez si nécessaire et rincez légèrement les framboises. Faites-les sécher à plat entre deux papiers absorbants. 

Mettez-les dans une bassine avec le sucre et le jus d'un citron. Couvrez.

Le lendemain : 

Ajoutez le jus du second citron. Mélangez. Portez doucement à ébullition. Réduisez dès les premiers bouillons. 

Au bout d'un moment, comme j'ai constaté que le mélange restait très liquide malgré le citron, j'ai décidé d'ajouter un petit pot de compote de pommes bio (En fait, c'est tout ce que j'avais sous la main). Cela ne change rien au goût mais ajoute un peu de pectine. Si vous le pouvez, pensez plutôt à placer pendant la cuisson pépins et peau d'une pomme bio mis dans une compresse de gaze que vous aurez nouée. Retirez-la,bien sûr, en fin de cuisson :-)

Surveillez bien la cuisson et mélangez régulièrement, tout en écumant. Ce serait dommage que vos framboises attachent. 

En tout cas, j'ai réussi à obtenir une confiture de belle texture, ni liquide, ni dure. Un régal des sens. 

3 gros pots que je m'en vais prendre en photo, rien que pour vous. 

A tout bientôt sur ma planète 

 

Posté par tarabiscotta à 11:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

22 août 2016

Ma confiture de figues du jardin

Alors comme ça tu t'es dit que le petit figuier qui te sourit du coin de la cour,

Là, bien sage sous le soleil, commençait vraiment à donner dans la prodigalité et que, tout compte fait, c'était comme une belle invitation à relancer ton coeur de chaudron. 

Là, au fond de tes armoires vieillies, dorment tes grimoires et tes bassines depuis bien trop longtemps ... 

Tu le sais. Le petit figuier aussi. 

Alors, tu t'es dit qu'une confiture de figues, après tout, c'est plutôt facile ( pas d'épluchage et on ne retire pas les pépins :-) et que ça doit être bon, non ? 

Tu as voulu en avoir "le coeur net" (le jeu de mot est facile, je l'avoue ...)

DSC00866

Recette de ma confiture de figues 

Ingrédients : pour 5 gros pots et 1 moyen

- 1,5 kilo de figues fraiches et non abimées

- 300 grammes de sucre pure canne bio 

- 300 grammes de sucre de canne complet bio type Moscovado

- 2 citron jaunes bio

Recette

La veille : 

Lavez les figues et séchez-les

Coupez les figues en quartiers, retirez la queue, 

A la pesée, cela vous fait 1,5 kilo. 

Placez-les dans votre chaudron avec les sucres complets -pour plus de saveur - et le jus d'un citron.

Mélangez avec votre spatule en bois, couvrez et laissez macérer jusqu'au lendemain. 

Ensuite :

Mettez à chauffer doucement.

Ajoutez dans la foulée votre second jus de citron.

Réduisez dès les premiers bouillons et mélangez bien, écumez de temps en temps. 

Comptez environ 45 minutes de cuisson, selon l'ustensile que vous utilisez ( moi, je les cuis dans une marmite haute.) 

Faites le test de l'assiette froide : c'est le moyen le plus simple pour vérifier la cuisson. 

Arrêtez la cuisson et versez dans des bocaux stérilisés. 

Laissez refroidir et couvrez comme il vous plaît (pour moi, c'est la paraffine).

Goût excellent, belle texture. Sucrées à souhait (inutile de charger avec plus de sucre). Le goût est intact et riche à souhait. 

Demain, je recommence. Il n'y en a déjà plus. Le petit figuier est prévenu ... 

DSC00871

 

Posté par tarabiscotta à 10:54 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

13 juillet 2016

Ratatouille des 3 saisons

Comme en ce moment c'est l'été, même dans le Nord (si, si!) mais qu'aujourd'hui la pluie et un léger refroidissement (euphémisme) nous feraient bien penser le contraire ...

Je vous propose cette ratatouille mi-estivale (courgettes, poivron) mi-hivernale (carottes) et même un peu printanière (ail frais et ail des ours). Le tout sous l'oeil bienveillant du laurier et la rondeur rechauffante de la cannelle. 

IMG_6360

Ingrédients : pour deux personnes

1 carotte

2 courgettes

1 poivron rouge 

1 gousse d'ail frais

(quelques olives noires : facultatif) 

Fleur de sel, cannelle, une touche de poivre du moulin

1 feuille de laurier

De l'huile d'olive et un tout petit peu d'eau pour la cuisson 

Ail des ours bio, séché 

Recette : 

Lavez et épluchez carottes et courgettes 

Emincez l'ail et faites-le dorer légèrement dans un fond d'huile d'olive à feu très doux

Ajoutez vos carottes coupées en rondelles

Faites dorer doucement en mélangeant bien. Ajoutez un peu d'huile si nécessaire

Ajoutez le poivron évidé et coupé en dès. Mélangez doucement. 

Terminez par les courgettes en rondelles

Un voile de fleur de sel et de poivre du moulin et un peu plus de cannelle. 

Une feuille de laurier sauce pour couronner. 

Couvrez et faites cuire à feu très doux. Ajoutez un peu d'eau pendant la cuissson si nécessaire, afin que vos légumes n'attachent pas. 

Lorsque vos carottes seront cuites, saupoudrez d'une bonne pincée d'ail des ours : on raconte qu'au sortir de leur hibernation les ours se goinfrent de ce proche cousin de l'ail des jardins. A défaut d'en croiser encore beaucoup dans nos forêts (la plante et le plantigrade), invitons-les dans nos cuisines ! Plante du printemps, très appréciée entre autre pour sa haute teneur en vitamine C, vous la trouverez toute l'année séchée et prête à l'emploi dans votre boutique bio préférée. Cela vous évitera  :

- d'arpenter les bois au sortir de l'hiver (parce qu'on n'a pas toujours vraiment le temps, ni le climat) 

- les cuillettes sauvages : dans ce cas-là, faites-vous accompagner d'un passionné respectueux du lieu et de l'espèce. 

- Les confusions malheureuses (à ne pas confondre avec le muguet, hautement toxique) : primum non nocere ... 

Mais revenons à nos moutonsssss : Mélangez doucement. Laissez encore cinq minutes à découvert. Alors il sera temps de servir. 

Délicieux accompagné de dès de féta bio et de belles tranches de pain de campagne. 

Un peu de soleil dans nos assiettes ! 

IMG_6359

Posté par tarabiscotta à 11:07 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,