Dans le lit de la rivière asséchée
Pour toi j' ai ramassé le bois flotté :
Tu sais quels rêves y accrocher

En équilibre sur les rochers
J ai tout le jour suivi
Les deux grand tigres
Qui me guident
Dans les courants glacés

Dénouer mes cheveux
Au souffle minéral
Du vent
Et de l'écume

Renouer encore
Et à jamais
Avec l'esprit de l eau
Au gré du flot portée

Sur un autel improvisé
J ai dressé
Ces quelques mots
Et des offrandes

Tu sais quels voeux y déposer