Automne 2011 008

Je n’aime pas les coins, non, je n’aime pas les coins

A l’école, pourtant, souvent on m’y exila

Mais que je n’aime pas les coins !

De ceux qui prennent le g final, je ne dirais que ceci : tendre et de bon goût, ils font que j’en raffole, mais que je n’aime pas les éplucher !

Savez-vous éplucher le coing ?

Quant à moi, il me faut toujours le couteau bien affuté -mais pas trop- et beaucoup de self control pour ne pas les balancer, en douce, et tels quels dans ma cocotte.

C’est que la bête se défend. Le couteau glisse, mes muscles se tendent.

Toujours, j’ai près de moi quelques pansements d’urgence

Et pourtant … Je ne connais chair plus rose, goût plus parfumé

Aujourd’hui, pour vous, ma recette du :

Filet mignon aux coings

Automne 2011 020

Ingrédients :

1 beau filet mignon, coupé en morceaux, pour 4 personnes

1 oignon

3 coings

6 baies de genièvre

3 clous de girofle

Un petit bouquet de sarriette, de thym et de laurier
mélangés

1 petite branche de cerfeuil frais du jardin

25 cl de bière blonde

Fleur de sel, poivre et cumin


Pour la sauce au Maroilles :

1 quart Maroilles

12 cl de crème de soja

Poivre du moulin

1 petite casserole à fond épais

La recette :

Faites revenir les morceaux de filets mignons, de tous
côtés, dans une cocotte

Réservez. Coupez l’oignon en rondelles, puis faites–le
revenir dans votre cocotte

Ajoutez vos coings épluchés, lavés et coupés en morceaux

Automne 2011 013

Réintroduisez vos morceaux de filets mignons

Mouillez avec la bière. Ajoutez un peu d’eau pour que le jus
affleure

Complétez de vos épices et des aromates

Couvrez. Baissez le feu.

Faites cuire à feu doux environ 40 minutes

Servez accompagné de pâtes complètes et de sauce au
Maroilles, à part


Pour la sauce au Maroilles :

Automne 2011 022

Rien de plus simple. Vous pouvez commencer à la préparer en même temps que vos pâtes. Il suffit d’écraser grossièrement le quart Maroilles (avec sa croute : il n’en a que plus de goût) et de le disposer dans votre casserole. Versez votre crème de soja. Poivrez. Faites chauffer à feu très doux

Automne 2011 030

Et alors ?

Plat finalement léger (pour peu qu’on n’abuse pas de la sauce, ni des pâtes) et très parfumé. Le coing se marie à merveille avec le porc. La touche de sauce au Maroilles vient rehausser leurs saveurs, attendrir encore un peu plus leur chair.

Mélange sucré-salé d’automne, facile et festif.

Comme j’aime !