Le temps s’abeausissait, enfin …

Sans doute l’heure était-elle venue de prendre une décision ... Elle serra contre son cœur son abraxas, qui jamais ne la quittait, puis ses doigts machinalement suivirent la courbe de son alfange. « Adieu-va ! », lança-t-elle à son timonier, lequel répercuta l’invitation auprès de l’équipage. Et la docile embarcation vira de bord, vent devant, sous l’oeil impavide des alcyons. Ses marins comprirent : on venait de refaire  provision d’aiguade, les cales dégorgeaient de victuailles ...

Bientôt les amers disparurent de l’horizon. L’océan les prit.

DSC09787

L'hiver, ma plume s'esquive ...

Jolie façon de vous dire que je me suis quelque peu laissée déborder. Euphémisme poudré de mes regrets de vous avoir délaissé, de n'avoir pas su prendre le temps de répondre à vos mots. Vos passages m'ont touchée.

Ma plume hiberne ... Enfin, presque ... Voilà que je me plonge dans une entreprise un peu folle, à la faveur d'un repos festif et, depuis ce matin, quelque peu sciatique, voire statique. Le corps parle ... L'occasion est belle de remettre le nez dans mes archives photos (Oserais-je aborder le registre de mes archives-recettes ?  Cruel constat : je ne puis même plus remettre un titre sur certaines de mes photos culinaires ...)

Alors excusez, je vous prie, le côté décalé de cette réapparition picturale : je vous invite, en ce 25 décembre, à un voyage maritime et lexical.

Le port de Boulogne, by night, un samedi 4 juillet 2009. Je m'en souviens très bien ...

Comme une invitation au voyage, que je souligne en exergue d'une réponse à un challenge lexical de mon ami Angus, à qui je dois et dédie ce billet

A tous, joyeux Noël !

DSC09767

Adonc, lui revinrent en mémoire les couchants rouge d’andrinople, les matins adamantins, l’aiguail des landes de son pays. Quand les reverrait-elle ?

Merci au Petit dictionnaire des mots rares et anciens de la languie française, lettre A : M'y suivrez-vous jusqu'au Zénith ?