J’ai bien cherché entre deux terres

Traces de vie et de lumière

Point n’ai trouvé d’autre hémisphère

Que celui où nous attendait

Comme une entaille dans la terre

Un grand canyon empoussiéré

Où traînaient deux ou trois regrets.

Mais c'est assez.

Si les eaux montent un jour sur toi, sur moi

Et nous rejoignent par dessus-toit

Dis-moi qu’on se retrouvera là-bas

Avant que tout ne disparaisse

Dans un déluge anamorphique.

Le seul refuge que j'ai trouvé

Au ciel ouvert de mes soupirs

Pour un ultime

Rendez-vous