Je ferai n'importe quoi !

Pour un tag, avec toi !

Mab m'a taggée (taguée ?!) Diantre, j'en perds mon latin  (de cuisine ?)

Et c'est un bonheur que de répondre à l'invitation de la reine d'un si joli blog : La cuisine du canal

Merci à toi Fée Mab !

Huit vœux :

_ Info ou intox, même si Einstein ne s'est jamais intéressé ni de près ni de loin aux abeilles*, sans doute serait-il temps de s'inquiéter de leur sort ...

_ Quelques rêves me sont chers : j'aimerais bien les avoir aboutir et changer un jour radicalement de vie.

_ Qu'il en soit de même pour les projets rêvés de mes amis : Hervé, Marianne, Anne-sophie, Edith, Bruno,  Tristan, Zaza ...

_ Prendre un jour le temps de prendre du temps de clore ces fleurs de roman écloses un peu partout sur mes grands cahiers blancs.

_ Et puis éditer aussi mes poèmes ?!

_ Ne jamais abandonner ce blog

_ Rester fidèle à moi-même

_ Oublier mon côté perfectionniste

Qu'évoquent pour moi ces mots :

message : Certains je les conserve depuis une éternité. Sans doute les garderai-je toujours. Lesquels ? Chuuuuuuuuut !

blog : Jardin (pas si) secret, de l'autre côté du miroir. Rencontres qui me nourrissent

prix : Prie !

croix : de bois, croix de fer, si je mens ...

scrap : Faudrait d'abord que je sois manuelle ...

création : L'ivresse du Premier Mot

Bonheur : Le soleil à travers les feuilles, et moi le nez dans les boutons d'or, dans la prairie, avant l'enivrement du coucher flamboyant, dans le blond bourdonnement des abeilles

Vie : En vie ?

Enfant : Je pense à ce film : Tout sur ma mère, d'Almodovar

Passion : L'ivresse du premier baiser ...

Un mot sur Mab :

J'aime bien son univers, sa façon d'écrire. Je ne l'ai jamais rencontrée mais j'ai l'impression de la connaître depuis longtemps. C'est une reine, c'est la reine Mab

Tagger huit personnes et les prévenir... A toi, lecteur fidèle ou de passage, si l'envie te dit de te livrer, un peu, à moi, aux autres ?! qui aime me suive et prenne ma plume !

* "Si l’abeille disparaissait de la surface du globe, l’homme n’aurait plus que quatre années à vivre "