DSC07387

C'est une amie anglaise qui m'a donné un jour la recette de cette potion

Voilà pourquoi j'ai gardé son titre rond, suave et chantant
J'ai longtemps attendu avant que de l'essayer

Pourtant le souvenir de son goût me hantait

Comment oublier ces bulles d'émotion ?

Je tenais pourtant à être sûre d'utiliser les bons ingrédients,
Tant il est vrai que certains sureaux sont toxiques (voir ci-dessous)

J'ai beau vivre à la campagne depuis bientôt 4 ans, je n'en suis pas moins -la fin d'une mythe ?!- une fille de la ville, macadamienne, la tête dans les néons !

Cette recette, je l'ai réalisée l'an dernier. Souvenez-vous, Birgit nous invitait à tester les fleurs de printemps. Cela fut fait, et bien fait, au travers d'une confiture de prunes à la rhubarbe et aux fleurs de sureau

Mais pour goûter ma potion (Appelons-la par son nom : boisson pétillante au sureau), il me fallait attendre au moins une quinzaine de jours -disait la recette- ce qui chez moi peut revenir à un mois.

Eh oui ... j'oublie vite mes mixtures après les avoir mises en bouteille (A ce propos, il serait peut-être temps que je me souvienne d' une confiture de vieux garçon préparée cet automne ... )

elder_flower_champagne

Boisson pétillante aux fleurs de sureau

Ingrédients :

Mais que les non-connaisseurs testent une autre de mes recettes florales, car il existe en effet à ma modeste connaissance botanique plusieurs variétés de sureau (je ne teste jusqu'à présent que les fleurs de sureau noir) parmi lesquelles Le sureau hièble (sambucus ebulus), qui se révèle toxique.

Dans le doute, Ô lecteur, abstiens-toi.

Autre chose ?  "Attention toutefois d'enlever les pédoncules des fleurs avant de les utiliser, car ils sont toxiques" (Relisez attentivement  cet article )

_ A la fraîche, loin de toute source de pollution, j'ai cueilli quelques belles grappes de fleurs de sureau noir, ce qui m'a donné 3 grosses fleurs de sureau

_ 750 grammes de sucre semoule

_ 4,5 litres d'eau froide

_ 1 jus de citron bio

_ Le zeste de ce citron

_ 2 c. à soupe de vinaigre blanc ou coloré

_ 1 grande bonbonne parfaitement propre en verre (ou en plastique, type "fontaine à eau")

DSC07112

La recette :

Mes fleurs de sureau : les ai Lavées soigneusement

Puis les ai passées sur un papier absorbant et les ai laissées sécher tranquillement.

Une fois sèches, je les ai séparées de leur pédoncule pour ne garder que la fleur et rien d'autre

J'ai ainsi obtenu environ une bonne cuiller à soupe de fleurs de sureau.

Et puis ?

Dans une grande bonbonne, avec fermeture solide (ça saute !), déposer les fleurs, le jus de citron (sans la pulpe), le zeste parfaitement frotté et lavé, le sucre et le vinaigre.

Fermez, mélangez et laissez ainsi au frais 15 jours.

Filtrez soigneusement (Plus soigneusement que moi !)

Passé ce temps, conservez (bien) fermé au réfrigérateur, jusqu'à consommation.

C'est surprenant et légèrement pétillant, comme une limonade. Peut-être un peu plus "acide". Estomacs fragiles s'abstenir.

Le goût surprend. Je ne prétends pas que l'on vide la bonbonne d'un trait, mais plonger ses lèvres dans une coupe de ce floral breuvage est une expérience qui mérite le détour.

Je dédie cette recette à mes amis, fidèles testeurs de mes expériences florales et culinaires,

Et à celui, connu ou non, qui aime qu'on le surprenne. Car c'est sans nulle doute grâce à lui et pour lui que ce blog existe.