Il respira donc successivement les parfums que voici : Naissance d'un agneau dans la paille fraîche. Départ en voyage à l'aube. Lecture d'une lettre écrite par une personne aimée. Fabrication d'une pyramide de bâtonnets sur la table de la cuisine alors qu'il neige dehors ... et bien d'autres encore ...
_ Mais dites-moi, demanda-t-il enfin, vous ne fabriquez que des odeurs agréables ?
_ Oh oui, bien sûr, répondit Pépigom. La vie est trop courte, monsieur Tomek, pour qu'on la gaspille à de mauvaises choses.
_ Bien sûr approuva le garçon, et il était tout à fait de cet avis.

La rivière à l'envers, Tome 1, Tomek

Jean-claude Mourlevat