Tu voulais une salade légère et piquante. Euh ... non ! On arrête !

Je reprends :

Tu cherchais, affamée, quelque chose qui aille avec le timing un peu fou de certaines de tes pseudo-pauses déjeuner.

Prends-tu le temps de t'occuper de toi chaque jour ? Même 10 minutes ?

Tu devrais, pourtant, y parvenir !

Mais c'est presque comme si tu n'osais pas

Ta morale judéo-chrétienne, sans doute ...

Alors tu déculpabilises en te disant que racler le frigo, ça, c'est bien : en adepte confirmée du feng shi et bloggeuse économe (à moins que tu n'aies tout simplement la flemme de faire tes courses régulièrement ...), tu pratiques l'art de sublimer les fonds de saladier

Et ma foi, ça te va !

Cela ne nous dit pas ce que tu y trouvas

Dans ton fidèle frigo 

Là, juste après lui avoir susurré la formule magique (notée sur un post-it)

Un fond de roquette achetée toute prête (elle ne pousse pas vraiment par chez toi), du blanc de poulet, un trop plein de haricots verts cuits vapeur, troqués auprès de ton voisin contre quelques pots de cette confiture dont il raffole

C'est ma petite salade jardinière au poulet et à la roquette

DSC07414

Ingrédients :

_ 100 grammes de Blanc de poulet cuit : coupez-le en lanières

_ 100 grammes de Haricots verts cuits vapeur la veille

_ 2 bonnes poignées de roquette déjà prête

_ 2 tomates roma de chez ma fermière (on dirait presque des cœurs de bœuf tant elle sont belles et généreuses) : lavez-les et détaillez-les en petits morceaux

_ 1 cuillère à soupe d'huile d'olive bio, première pression à froid

_ 1 filet de vinaigre de xérès, mon préféré

_ Fleur de sel au curry (elle ne me quitte jamais) et poivre du moulin

_ 1 à 2 cuillères à soupe de basilic de mon jardin : lavé, égoutté, ciselé

La recette

Ma foi, c'est très simple, il suffit de couper, mélanger, assaisonner (suivez les instructions figurant sur la liste des ingrédients).

A préparer une bonne heure avant de consommer (Si vous la faites la veille au soir, version lunch box, ne l'assaisonnez pas avant le lendemain matin) A placer au réfrigérateur sous film alimentaire : donner le temps aux ingrédients de faire connaissance, de mêler leurs saveurs.

Le piquant de la roquette, moi, j'en suis folle. La prochaine fois, je lui ferai rencontrer quelques pignons de pain : à noter d'urgence sur un énième post-it, entre un poème de Desnos et deux impressionnants magnets "transformers", sublimes gardiens de mon frigo !


Découvrez Hooverphonic!