Suite des Aventures de Tara !
Après 2 cliniques et 3 heures d'attente, l'héritier du nom apprit non sans soulagement qu'il ne s'agissait que d'un "symptôme viral "...
Certes, sans doute devrais-je être rassurée, néanmoins je "profite" de cette petite aventure pour "me" et "vous" poser cette question qui me hante depuis quelques temps : d'où proviennent les maux de ventre chroniques de mon gamin ?
Je n'en suis pas à la première consultation. En vain. Aussi je commence à m' interroger quant à certaines intolérances ...
A suivre.

Et ma voiture, me demanderez-vous ?
Sachez qu'elle tiendra encore quelques temps,
Pourvu que je limite ses déplacements,
Ce qui me convient fort bien :
Le train et le vélo sont mes copains.

Je n'en dirais pas autant de la machine à laver ...

Ah ! Je ne risque pas de m'ennuyer !

Merci à vous qui êtes passés et m'avez laissé des mots si gentils !

Mais qu'en est-il de cette confiture de fraises à la rhubarbe ?

Laquelle, d'ailleurs, mériterait plutôt le nom de : confiture de fraises à la rhubarbe et à la gelée de groseille (nous y reviendrons)

DSC06189

 

Eh bien, imaginez le parfum troublant de la fraise Tagada flottant dans votre cuisine,

Vous enivrant jusqu'au bout de vos papilles ...

Le côté suret de la rhubarbe, bien caché (tu as raison Sylvia ! La fraise l'emporte en goût)

Le fondant de la gelée de groseilles ...

Vous y êtes !

Aussi pour vous et au nom de nos mésaventures,
Je vous propose de lever nos coupes de confiture :

Cocktail sucré fruité acidulé pour matinées ensoleillées !

Ingrédients :

_ 540 grammes net de fraises

_ 260 grammes net de rhubarbe

_ 800 grammes de sucre(soit le même poids de sucre que de fruits)

_ 150 grammes de gelée de groseille (utilisée le deuxième jour)

La Recette :

_ Premier jour ...

Passez chez votre épicier et prenez-lui une belle barquette de fraises que vous "travaillerez" le jour même : les fraises sont fragiles et n'aiment pas attendre ...

Passez rapidement les fraises sous l'eau fraîche et séchez-les sur un papier absorbant. Equeutez-les toujours après les avoir lavées. Ainsi elles ne risquent pas de se gorger d'eau.

Pesez-les et coupez-les en morceaux.

Placez-les dans le fond d'une terrine avec leur poids en sucre.

Pelez et rincez la rhubarbe. Séchez-la.

Coupez-la en tronçons et pesez-la.

Placez-la dans la terrine avec son poids en sucre.

Couvrez et laissez macérer une nuit au frais.

_ Le lendemain ...

Portez à ébullition et pensez à écumer.

C'est à ce moment très précis que vous feuilletez votre Larousse des Confitures ... Vous y (re)découvrez que la fraise et la rhubarbe sont pauvres en pectine. Je vous rappelle que la pectine est cette substance gélifiante sans laquelle les confitures resteraient trop liquides ... Effectivement, ma confiture de fraises-rhubarbe semble ne pas vouloir "prendre" ... Mais je connais la solution : jus de pomme ou de groseille qui, ajouté en début de cuisson, à raison de 150 grammes (ou 15 cl) pour 800 grammes de fruits, permet à la confiture de prendre. Encore faut-il associer les bonnes saveurs, nous dit Christine Ferber. Encore faut-il en avoir chez soi, ajoutai-je ...

Qu'à cela ne tienne, il me reste une gelée de groseille offerte récemment et j'en verse 150 grammes dans mon chaudron (puisque j'ai tout pile 800 grammes de fruits) : j'aime assez tester, jouer à l'apprentie sorcière : surtout quand je n'ai pas le choix !

Nous sommes quasiment en début de cuisson.

Le miracle se produit !

Tenue parfaite et couleur encore plus belle, encore plus sombre ... J'aime cette robe et l'on pourrait presque parler d'elle comme d'un joli et frais petit vin de pays (lesquels d'ailleurs je préfère aux sirupeux cocktails !).

30 minutes environ auront suffi et le test de l'assiette vous indiquera que le point de juste cuisson est atteint.

Mixez si ce n'est déjà fait.

Mettez en pots sans tarder et couvrez selon votre convenance.

Suave, tendre et fruitée : la troublante insolence de l'insouciance !