collage1_copie

"Un oranger sur le sol irlandais,
On ne le verra jamais.
Mais dans mes bras, quelqu'un d'autre que toi,
Jamais on ne le verra.
Qu'est ce que ça peut faire ?
Qu'est ce que ça peut faire ?
Tu dors auprès de moi.
L'eau de la rivière,
Fleure la bruyère,
Et ton sommeil est à moi."

Je n'ai jamais mis les pieds en Irlande
J'en rêve pourtant ...
D' Elle je me rappelle la Ballade irlandaise, de Bourvil
Qui parle d'un oranger, sur sol irlandais.

Je n'ai jamais cuisiné irlandais
Je sais ...

Mais l'envie d'essayer ...
L'invitation de Kate, du blog Le Plat du Jour, qui nous propose de cuisiner irlandais à l'occasion de la Saint-Patrick ...

Nous avons jusqu'au 31 mars pour lui envoyer, sur ce billet, "nos recettes traditionnelles ou pas."

J'ai saisi au vol l'ultime précision, ce "ou pas" qui m'a permis de concocter un petit gâteau au whisky, tout simple, en me basant sur une recette quant à elle traditionnelle (le gâteau au whisky et aux noisettes) et dénichée ici.

Laquelle j'ai modifiée en m'inspirant de mon biscuit au Pastis de Forcalquier

Oui, vous souriez, songeant que je m'éloigne un peu (comme toujours) ... Je vous parlais d'Irlande et nous voici en Provence ...

"Qu'est-ce que ça peut faire ? " nous dit la chanson !

Ingrédients :

DSC05253

_ 200 grammes de farine
_ 150 grammes de sucre roux
_ 4 c. à soupe de whisky
_ 100 grammes de beurre fondu
_ 3 oeufs
_ 1 sachet de levure chimique

La recette :

Allumez le four, thermostat 180°

Dans un saladier, mélangez les oeufs et le sucre jusqu'à ce que le mélange devienne mousseux

Ajoutez le beurre fondu et le whisky

Puis farine et levure mélangées

Bien mélanger afin d'obtenir un mélange homogène

Beurrez un moule à manqué et faites cuire pendant 30 minutes environ

Petit clin d'oeil à ma jeune fée qui, très justement, m'a fait hier remarquer comme un penchant avéré chez moi pour les recettes à base d'alcool ...
Du lapin au cidre, en passant par le boeuf à la Guiness, jusqu'à la tarte à la bière et le gâteau au rhum vieux ...

"A quand la tarte au champagne et les spaguettis à la liqueur d'estragon ?" a-t-on ajouté.

C'est vrai ? Après tout !

Voilà un sens critique déjà bien aiguisé, suffisamment pour s'enrober d'humour. Et ça me plaît.

Un jour, tout de même, il faudra que je vous parle aussi de mes fameux Anchois au Whisky, qu'on ne trouve que dans mes rêves les plus sombrement farfelus ... (Autre clin d'oeil, à ma ZAZA !)

Si vous voulez bien me suivre jusque dans les méandres filamenteux de mes songes ...

DSC05256


free music