Chemin faisant ... ma petite contribution au jeu d' Inoule ! "Partageons nos recettes de fin d'année"

Plaisir du partage et de la table, autour d'un jeu dont je vous rappelle le principe, via son organisatrice :

"Le principe est de partager nos recettes de famille dans le cadre du thème des "Fêtes de fin d'année".

Les recettes que vous pouvez proposer sont:

  • Celles qui vous rappellent votre enfance ou des moments familiaux heureux...

  • Celles que vous aimez faire et refaire sans vous lasser d'année en année...

  • Celles qu'on vous réclame à chaque fois...

  • Celles avec lesquelles le succès est assuré...
    etc

Les recettes ne doivent pas forcément avoir été transmises de génération en génération, il faut juste qu'elles aient coutume de plaire dans votre famille. 

De cette façon nous pouvons partager nos cultures et habitudes différentes, cela peut être enrichissant... "

(Nous avons jusqu'au 15 janvier)

Inoule, grâce à qui j'ai retrouvé ce week-end le plaisir de cette recette ...

Refaite spécialement pour ce jeu dont le principe me réjouit.

L'appellerais-je "Recette fondatrice" ?

Peut-être ... Première recette, testée bien avant l'ouverture de ce blog, autour d'un faisan dont j'avais hérité presque malgré moi ...

Certes, il était déjà "prêt à cuire" ...

(Nous évitâmes le pire, persiflerons certains ...)

Mais encore fallait-il préparer quelque chose autour de cette volaille entière, à la chair tendre et fine.

Bref ! Je compris très vite (mais un peu tard ...) que je ne m'attaquais pas à un sachet de nuggets ... (Bien, Tara !)

Le résultat, contre toute attente, dépassa mes espérances, effaça les craintes de mes invités.

Depuis, il est vrai que la coutume s'est installée, allant jusqu'à le transformer en plat de fête.

Car moi qui ne suis pas très dinde (enfin, j'espère), encore moins oie blanche, ni dindon de la farce ... j'aime assez le faisan, par contre, et il me plaît de le servir autour de Noël.

Faisan au vin blanc et à l'estragon, et ses girolles

faisan_au_vin_blanc

Ingrédients :

_ 1 faisan de 700 grammes environ, que vous aurez commandé chez votre boucher

_ 40 cl de vin blanc

_ Huile et beurre pour le faire dorer

_ 4 ou 5 échalotes pour tapisser le fond de la cocotte

Pour la farce :

_ 3 petits suisses (Comment ?! Vous ne faites pas encore partie du club ? Honte sur vous !)

_ 3 branches d'estragon frais (vous pouvez le trouver en grande surface, au rayon frais légumes).

_ Sel et Poivre du moulin

_ De la mie de votre pain de campagne habituel

Recette à la cocotte :

_ Faire dorer le faisan sur toutes ses faces. Réserver.

_ Ciseler les échalotes et les faire rosir dans le fond de cuisson

_ Déglacer au vin blanc. Humez ...

_ Salez et poivrez les petits suisses et farcissez-en votre faisan.

_ Terminez par la mie de pain, qui permettra à la farce de ne pas s'échapper pendant la cuisson

_ N'oubliez pas de replacer votre faisan dans la cocotte et refermez.

Cuisson : 1 heure. Feu moyen. Pensez à le retourner une ou deux fois.

Pendant ce temps, vous aurez tout loisir de préparer votre accompagnement ...

Réaménagement intérieur oblige, le mien, ce dimanche, tourna simplement autour de quelques belles girolles fraîches, lavées plusieurs fois, séchées et simplement dorées à la poêle. Un peu de brisure de cerneaux de noix de mon jardin pour étoiler le tout ... Fleur de sel et poivre du moulin.

Oui, je l'avoue : je me suis fait plaisir ...

Ah ! Mais la sauce, me direz-vous ?! C'est vrai !

Ce n'est guère là ma tasse de thé ... mais pour vous satisfaire, voici comment obtenir une honnête sauce pour votre faisan :

Retirez le faisan de la cocotte et réservez au chaud.dressez-le au milieu d'un joli plat, sur votre lit de girolles

Récupérez le jus de cuisson et passez-le au chinois

Rectifiez l'assaisonnement

Faites réduire dans une petite casserole à fond épais. Pendant ce temps, délayez un peu de fécule de maïs dans de l'eau froide, tout en surveillant votre jus de cuisson.

Vous devez obtenir un mélange bien lisse.

Incorporez-le alors à votre jus de cuisson et mélangez bien, au fouet, à feu très doux.

Servez dans une saucière bien chaude

J'en vois encore qui n'ont pas suivi
D'autres qui n'ont rien compris
Je compatis : suivez ce lien !

Enfin, dressez votre faisan au milieu d'un joli plat, sur votre lit de girolles et servez aussitôt.

Merci à toi Inoule !

Autres recette sur le même thème :

_ Pintade au jus

_ Poulet cocotte au four, aux épices et aux aromates