J'ai froid ... je donnerais mon empire pour un poncho !
Un grand poncho en laine avec des tas de dessins dessus, bien long et avec le bonnet assorti et le pompon !

L'avantage du Poncho, c'est qu'il se passe par la tête et qu'il est déjà fermé. un rêve pour femme enceinte !

Ok Tara, mais là, des ponchos, t'en as pas vu beaucoup circuler sur ce quai de gare ... (Logique un (énième) jour de grève) Et de toute manière, la laine et toi ... ne faites plus très bon ménage depuis quelques temps.

Ah oui ! C'est vrai. J'ai, comme qui dirait, décelé des traces indéniables d'incompatibilité épidermique entre tout objet Pur-Laineux et moi ...

Un comble, en cet automne plus qu'hivernal !

Au fait ... et si tu retirais tes jolis petits gants tout en laine ... parce que là, ça commence à gratter plus ferme encore que la morsure du vent de l'Est ...

Bon. Récapitulons :
_ les moutons, les chèvres c'est fini
_ tes manteaux ont rétréci
_ Te restent deux vagues vêtements à peu près glamour ... mais résolument passés de mode et de saison. Tes amis te diront que tu es finalement très vintage, les autres se demanderont quel couloir du temps tu as emprunté pendant la nuit ...

Vive la grossesse !

J'ai froid ...

Maintenant, mes mains sont "coucher de soleil", et mes jambes, "bleu glacier" ... Pour quelqu'un qui dans la vie professionnelle ne jure que par le sombre ... Enfin, ça te permet au moins de réviser l'accord délicieusement tourmenté des adjectifs de couleur ... et leurs variations infinies.

Tu repenses à cet autre vêtement acheté un peu vite et sans l'essayer ... pure laine vierge ... et à sa nouvelle vie de chiffon à lustrer. Pas très fière sur ce coup ...

Tenir bon dans la morsure du froid. Tu fredonnes pour n'y plus penser. Walk like an Egyptian ... Ok, c'est pas gagné !

Ignorer (Mais ça, tu le fais très bien !) ces voix sinueuses et regards biais !  N'ont jamais vu pareil équipage :  bien sûr ... Certains sont tellement inféodés aux dictats de la mode ... Pas comme toi, qui en repousses les limites jour après jour, à la pointe de ton nombril !

Tiens-toi droite et relève la tête ! Comme on te l'a appris à coups de dicos (pas toujours) imaginaires sur le crâne. Voilà : tu as l'air d'une Reine ! Par pudeur, tu ne préciseras pas de quel royaume ...

Mais il y a un endroit magique où ton ventre disparaît ! Fée-rovièreland ! Gommé, comme pudiquement recouvert d'une immense cape d'invisibilité ... ou plutôt absorbé par la multitude qui, comme toi, se demande par quel miracle chacun réussit encore à respirer. Sauf que toi, dans moins d'une minute, tu ne pourras plus.

Dieu merci, ce trajet ne durera pas très longtemps. Tu n'aimes pas les coups de gueule. Mais là ... disons que tu pousserais bien un coup de ventre contre certains abus. Mais restons polis.

Et puis, faut savoir Tara ! Où tu gèles sous le froid dans une robe du soir en soie et ça ne va pas, où tu es bien au chaud dans un train providentiel, version collé-serré avec tes congénères, et ça ne va pas non plus.

Moi je dis que tu n'es jamais contente ...