clafoutis

Eh ben voilà ! Y avait qu’à ! Un vrai clafoutis aux cerises, dans les règles de l’art … sans cerises, évidemment ! A la Tara …

Petit clin d'oeil à mon enfance et recette toute simple que je suis heureuse de ré-éditer afin de l' offrir à Clairechen, en quête des recettes de nos jeunes années

Quel belle intention que de vouloir nous réunir toutes à travers la recette la plus tendre qui soit !

Celle-ci aussi me vient de ma grand-mère et me rapelle l'été, les papillons dans le jardin et le parfum des roses qu'elle adorait.

Comment l’appeler ? Clif rata tout ou Rita Clifouta ? A toi de choisir …
J'opterais bien pour ...

Clafoutis aux abricots et à la lavande

Ingrédients :

Pour 600 grammes d’abricots bien mûrs (après lavage et dé
noyautage)
Prévoir :
_ 2 jaunes d’oeuf
_ 100 grammes de sucre en poudre
_ 1 pincée de sel
_ 100 grammes de farine

La recette :

Dans un saladier, mélange déjà le sucre et les jaunes d’œufs.

Ajoute la farine et le sel. Délicatesse d’une pâte fine et très friable. Malaxe bien. Laisse-la s’effriter entre tes doigts. Rêves du sable presque blanc et si fin de tes plages …

Ajoute alors le lait peu à peu, en battant bien. Ainsi ton frêle esquif contourne les grumeaux !

Une pincée de fleurs de lavande. Juste une intention. Pour quelque douce saveur et une si jolie couleur.

Tu beurres un moule à manqué, celui de tes quatre-quarts. Un petit peu de beurre demi-sel dans le fond de ton moule que tu places quelques secondes dans le four préchauffé à 180° et voilà ! Tu n’as plu qu’à te munir d’un gant pour le sortir (c’est un détail, mais il est de taille !) Puis étale le beurre, désormais fondu, à l’aide d’un papier absorbant.

Ne suis-je pas pleine de ressources ?!!
Maintenant, tu n’as plus qu’à tapisser le fond de ton moule de sucre fin .Pour cela :

_ Soit tu suis la recette de base et emploies un sucre blanc

_ Soit, tu sens le vent de Nord te chatouiller la spatule et se lever sur ta cuisine. C’est peut-être l’occasion de goûter à la vergeoise. Ce sucre roux s’obtient à partir de la betterave. La première cristallisation ne donnant qu’un sucre blanc, on continue de le cuire plus ou moins longtemps selon la couleur souhaitée : blonde ou brune. Son goût rappelle le caramel. Pour cette recette, j’ai utilisé la Vergeoise brune.

 L’opération « sucrage » accomplie, tu n’as plus qu’à déposer amoureusement tes abricots, coupés en petit quartiers. Les miens étaient si mûrs qu’il s’agissait presque d’une purée ! Merci, mon épicier !

Etale bien tes fruits, puis couvre-les de ta pâte, après avoir donné à celle-ci un ultime petit coup de fouet !

C’est parti pour 20 minutes de cuisson au terme desquelles, final touch, tu t’empresses de sortir  ton clafoutis en devenir afin de le saupoudrer d’un sachet de sucre vanillé. L’allié de toutes les bonnes cuisinières …

Prestement, tu ré-enfournes.

Laisse encore cuire entre 15 et 25 minutes, selon la puissance du four. A ce moment-là de la cuisson,

si tu n’y tiens plus devant tant de promesses, passe à 190° …

Mais chut ! Ce genre de petit compromis doit rester secret !
 
Comme je craque pour les petits goûts « brûlés », je l’ai laissé 25 minutes.
Un petit tour de vélo dans la campagne. Les chemins sont si blancs, la terre si fine que c’est comme si la mer t’attendait dans les champs coupés. Tant de blondeur …

En rentrant, c’est le parfum de l’abricot cuit, légèrement caramélisé, qui t’accueille. Ton clafoutis est encore légèrement tiède …

Un vrai, un bien collant sur tes dents, un tatoué ! T’as tout compris ! Un qui te replonge en enfance à la vitesse d’un grand huit. Foire aux manèges. 14 juillet !

Un dont tu racles le fond du moule avec des yeux d’ogre qui n’en peut plus !

L’or abricot et le bleu lavande sur fond de vergeoise brune …

L’or en quartiers acidulés …

Finalement, c’était pas mal cette idée d’un clafoutis aux abricots … Et puis, autre avantage sur la cerise : ça se dénoyaute drôlement bien !


clafoutis_aux_abricots

Une autre recette de clafoutis ?

_ Mon clafoutis aux framboises