C'est quoi ça ?
C'est un poivron !
Envie de poivron ?
Rouge ! Cela ne se commande pas ...
Rouge comme ...
Mes nectarines jaunes sous le soleil de l'après-midi : peau gorgée de vitamines !
Certains les épluchent encore ? Les ignorants !

Rouge comme ...
Les tomates que je cours acheter à la ferme, juste derrière chez moi
Tomates bio ... un autre goût, d'ailleurs !

Rouge comme ...
Mes premières mûres
Pas encore noires !
Joli nuancier ...

Recette facile et déconcertante de simplicité raffinée
Comme je les aime !

Pour un repas complet, par personne :
1 poivron rouge
2 tomates de taille moyenne, bien mûres

Puis :
De la feta nature
De l'huile d'olive bio, première pression à froid
De l'origan
Du piment d'Espelette
Du poivre du moulin
Je ne sale pas : la feta s'en charge !

Lavez tomates et poivrons
Coupez en deux les poivrons, épepinez
Coupez en deux vos tomates, couchez-les délicatement sur le dos dans chaque demi-poivron.
Ajoutez quelques dés de feta
Faites briller d'un filet d'huile d'olive
Enfournez et laissez cuire 15 minutes, dans un plat à gratin. Un peu d'eau dans le fond du plat suffit à éviter tout risque d'attachement ! Four préchauffé à 190°.

Ce laps de temps écoulé, retirez et garnissez de feta. Soyez généreuse !
Poivrez, pimentez d' Espelette, origanez : c'est fait !
Repassez votre plat à la case four, une dizaine de minutes.

Accompagnez d'un Basmati

DSC01635

Quand je peux, j'aime citer mes sources. Rendre à César ce qui lui appartient !

Voici la recette dont je me suis inspirée :
Elle provient d'un dossier "Parfum du Sud" du magazine Avantages, août 2007.

J'adore la Cuisine de Sud ! Ces mots suffisent à m'arrêter. Se poser quelques instants. Feuilleter ... Puis le sous-titre "express et bluffant" qui retient toute mon attention ! Cela vous surprend-il ? Avec deux jeunes enfants, une maison perpétuellement en chantier, un vaaaaste jardin ... et des idées plein la tête, le système D. bio-diétético-culinaire (tout de même !) est souvent de mise, même (et surtout) pendant mes vacances !

Enfin, comment ne pas craquer pour ce titre dont la sobriété m'a séduite : "Poivron farci d'une tomate" ?

C'est beau, c'est simple, comme un matin d'été, dans la campagne encore brumeuse. Promesse d'une belle journée !

Jolie recette de petit farci que je dédie particulièrement à Edith qui les affectionne : comme je la comprends ... Encore merci à toi de nous avoir conviés à ce jeu délicieux. Même si je participe rarement (toujours en retard d'une guerre la Tara ?!) j'avoue prendre plaisir à suivre vos idées et chaînes culinaires. Désormais pour moi, la figue a la douceur de Tiuscha, le sucré s'invite chez le salé de Passion culinaire, Les rillettes me tournent la tête chez Cathy et les grands classiques du sucré ne peuvent se vice verser que chez Lolotte !

Vous ai-je oublié ? Je vous prie de m' excuser et de m'aider à réparer cette erreur en complétant ma liste, si loin d'être exhaustive ! Je le crains ...