Mais réussir à parler de soi, vraiment, quel exploit !
Trop de timidité ou de réserve chez Tara ?!!!

Cependant décliner plus longtemps l'invitation de deux personnes que j'aime beaucoup, comme le dit la chanson : "C'est quequ'chose que j'peux pas !"

Tag des 7 révélations :
Petit rappel succinct du" réglement" :

Chaque personne doit dévoiler 7 choses la concernant, puis inviter 7 autres bloggeurs à prendre le relai, et ainsi de suite !

Alors, c'est parti, pour mes 7 vérités !

1) Je suis d'un naturel très calme, pacifique, voire contemplatif ... néanmoins je puis entrer dans des colères aussi imprévisibles que "sonores" pour le peu que quelque chose vienne soudain me contrarier ... La mauvaise foi, par exemple !

2) Heureusement, j'ai trouvé dans l'humour, parfois l'ironie un excellent outil pour canaliser mon côté "tornadesque" !
Encore faut-il avoir en face de soi un public averti ...

3) Malheur à ceux qui un jour me demandèrent leur chemin ...
Nous dirons gentiment que je n'ai aucun sens de l'orientation ... Il paraît que je ne suis pas latéralisée : quel mot barbare ! Donc, même la GPS m'embrouille. "Tournez à droite, prenez la première à gauche" sont pour moi des tournures sybillines. Voilà ce qui arrive aux gauchères contrariées ...

Je conduis donc rarement, ce qui sied bien à ma préférence pour le Vert !

4) Tous les deux ans, l'inspiration me frappe en plein vol et je me jette fébrilement dans l'écriture du roman du siècle (j'ai donc encore de la marge !).
Pendant plusieurs semaines je demeure mystérieuse et injoignable, plongée dans les affres de la création ... et puis, un beau matin, c'est à peine si je m'en souviens ...
Combien de personnages ai-je ainsi abandonnés à la page blanche ?
Peut-être qu'un jour, ce serait amusant de "compiler" ces débuts d'histoires diverses et d'envoyer le tout à un éditeur. Mais certains cercles éclairés risqueraient sans doute de n'y voir qu' une trame narrative infiniment trop classique !

5) J' évite les ascenseurs. Je dis que c'est pour garder la ligne. Mais ne m'inscrivez jamais, de grâce, à Fort Boyard ! Ramper dans un tunnel : difficile de trouver une esquive dans ces cas-là ... Il semblerait, je le crains, que je sois un peu claustrophobe.
Un jour, pourtant, j'ai dû prendre un ascenseur, lequel se trouvait au bout d'un long, très long tunnel ...
On a tous de grands moments de solitude.

Hormis ce léger détail, vous pouvez m'emmener partout !

6) Je vis à la campagne mais je travaille en ville : je ne pourrais me passer ni de l'une, ni de l'autre ! C'est sans doute la source de mon nouvel équilibre. Entre les deux : la transition du train, le plaisir de se laisser bercer ...

7) Un mot dont le sens m'est toujours très flou, est celui de famille. Néanmoins, je ne me plains pas : j'ai tout de même construit la mienne. Tout arrive !
C'est juste le mot qui a encore du mal a passer. Alors, je l'appelle mon "rocher", mon "île". J'aime aussi le mot "tribu" dans lequel j'inclus mes amis, que j'ai nombreux. Je profite de ce billet pour rendre hommage à leur fidélité et à la beauté de leur âme.

Encore merci à Lolotte et à Tiuscha de m'avoir "taggée" !

A mon tour, je passe le relais à qui voudra et plus particulièrement à :

$ha

Micky

Auntie Joe

Bige

Muriel

Miss Lola

Maya

A moins qu'elle ne l'aient déjà été, ce qui est fort possible ! Toutes mes excuses si ces derniers temps, je fus un peu absente ... Non ! Non ! Point de dernier futur Goncourt ! Quoique ... tout arrive !

Le mot de la fin ? Je l'emprunterai à Oscar Wilde (petit clin d'oeil à Claire qui, je crois, apprécie et manie superbement cet humour !)

" Personne n'est parfait. Je suis moi-même particulièrement sensible aux courants d'air."