Désolée ! J'ai oublié la photo ...
D'aucuns d'ailleurs l'auront remarqué ... depuis quelques jours :
grève du zèle chez tara !

Serait-ce l'arrivée du soleil ?
Probablement ... Dormir dans l'herbe, à l'ombre du magnolia ...

Ephemere

Quelque jardin en friche à remettre sur pied ?
Le mot est faible ...

DSC00301

Une nouvelle vague de travaux en préparation ?
Bel euphémisme !

DSC02251
Mais c'est au pied du mur ...

Autre chose ?
Urgences pédiatriques et grosses frayeurs (aujourd'hui passées) pour l'héritier du nom, qui vient de m'apprendre le mot "rhume de hanche" ...

Alors ... En ce moment, ma cuisine tourne en rond, autour d' un poisson argenté un peu déboussolé ...
Mais ne rougissons pas de cette période "basiques recettes", et après tout, donnons-lui ses lettres de noblesse, tout en douceur ...

C'est un poisson que je n'avais plus mangé depuis longtemps ... et j'avais oublié la saveur de sa chair. C'est au Portugal que je l'ai découvert et je pense que c'est là-bas qu'on le cuisine le mieux.

Souvenir de vacances inoubliables !

La recette :

_ 4 filets de morue, prêts à cuisiner, m'attendaient au congélateur. Le temps de les laisser se réchauffer et d'ôter leur peau ...

_ Je les ai fait revenir dans une cocotte, avec un bel oignon, sous le regard discret d'un filet d'huile d'olive.
Les filets se vite émiettés. Les lames d'oignons dorés se sont vite mêlées à la blancheur nacrée de la chair du poisson.

_ 3 tomates préalablement ébouillantées et passées sous l'eau froide afin de les débarrasser de leur peau si peu digeste, sont arrivées, en quartiers !

_ L'origan, la fleur de sel aux épices et le poivre ont complété cette union

_ Un peu d'eau pour laisser mijoter à couvert en toute sérénité ... sans que rien n'attache !

Combien de temps ? 15, 20 minutes. Mais si je puis me permettre un conseil ... C'est encore mieux réchauffé !

Avec un riz basmati