Voilà ! Vous avez bien réfléchi et trouvé une manière très originale de lui re-déclarer votre flamme ! Cette année, rien ne vous arrêtera … Saint Valentin n'a qu'a bien se tenir !

Et d’abord, vous procurer La dernière méthode Assimil, celle que toute la France septentrionnale s’arrache : Parle-moi ch’ti.

Quand la reine des méthodes d’apprentissage s’attaque au parler picard, difficile de résister. Quelques appréhensions ? Voyons ! Un peu de nerf ! Vous n’aurez qu’à commencer par l’incontournable « je t’aime », lequel, chez un néophyte, ressemble plus ou moins à « j’ t équerre » … Facile !

Rassuré ? Oui, je sais, les puristes s’indignent déjà de ma pauvreté verbale, mais voilà un outil mnémotechnique comme un autre …
A moins que votre mémoire ne vacille sous le coup de l’émotion et ne donne un malheureux « J’ té compas » ou un dramatique « J’ té règle » …

Mais vous y arriverez ! Ce n’est point là votre première (ni dernière) croisade linguistique, et, comme le proclamait si bien Robin Williams dans Le cercle des Poètes Disparus : « Les filles s’évanouiront » … Vous n’en demandez pas tant, bien sûr, une seule vous suffira !

La vie n’est qu’un éternel retour aux sources et les vôtres baignent en Terre du Nord …

Parle-moi ch’ti, Alain Dawson, Assimil Langues régionales