Clémentine ... douce et piquante, légère mais persistante.
Son parfum sur tes doigts, longtemps encore après l'avoir dévorée. Présence forte. Soleil d'hiver.

Il t'en faudra 10, soigneusement lavées et brossées sous l'eau fraîche, puis essuyées.
Ainsi que 70 cl de rhum blanc
1 clou de girofle
1/2 bâton de cannelle
300 grammes de sucre en poudre

Mais surtout veille à ressortir de ton grenier un de ces vieux bocaux en verre, immenses et bien solides, à fermeture hermétique, que tu y entreposes pour ce genre de macération imposante.Car il va te falloir faire barboter dans le rhum tes clémentines ENTIERES. Détail important : lave bien ton bocal, ébouillante-le et fais-le sécher soigneusement avant que de l'utiliser.

Enfin, n' oublie ni ton clou de girofle, ni ton morceau de cannelle !

Et le sucre ? Ne sois pas si pressé ! Tu as maintenant 40 jours pour l'ajouter.

Ferme bien ton bocal et oublie-le dans un endroit frais, sec et sombre ...

Ce délai écoulé, il est temps pour toi de préparer ton sirop. Porte à ébullition 70 cl d'eau et 300 grammes de sucre. Laisse frémir 2 minutes environ, puis réserve et attends que le sirop refroidisse.

Tu pourras alors filtrer le rhum désormais parfumé (C'est lui que tu conserves !) A la passoire en premier lieu, puis à l'étamine, s'il demeure quelque dépôt.

Ajoute le sirop maintenant, mélange puis mets en bouteilles. Referme bien et entrepose dans quelque lieu sombre et bien gardé. Attends encore 6 à 8 semaines avant de succomber, en toute modération, bien sûr.