Tomates farcies façon commedia dell' arte !

Le théâtre dans une cuisine !

PROLOGUE :

D’abord, tu choisiras 6 belles tomates aux rondeurs généreuses. Cuisiner est un don de soi et de la nature : ne l’oublie pas !

Le meilleur moment, c’est déjà quand tu les choisis …

ACTE I :

Ensuite, chez ton boucher, demande du hachis pour tes tomates farcies : c’est le moment de réviser ta table de multiplication : 6 fois 8 = … (non, ce n’est pas un filtre anti-spam !)

De roses échalottes, fines et piquantes : 1 devrait normalement suffire.

Hache finement l’échalotte, ajoute à ta farce. Du sel, du poivre, un peu d’origan. C’et tout.

Malaxe : c’est déjà le bonheur …

Réserve au frigo. Allume les projecteurs du four.

ACTE II :

Lave tes tomates et coupe le chapeau. Retire l’intérieur en t’aidant d’une petite cuillère. Tu peux le conserver pour un éventuel velouté que tu congèleras.

Tapisse maintenant le fond de chaque tomate d’une bonne pincée de grains de riz : ils absorberont l’eau et cuiront de la plus délicieuse des façons.

Qui a osé sous-entendre que tu n’étais pas un(e) cuisinier(e) pratique ?

Voilà : tu n’as plus qu’à les farcir. Remplis-les amoureusement,

n’oublie pas un dé de beurre, une branche de thym et recoiffe-les.

DENOUEMENT : L’affrontement final !

Dans un plat, dispose-les, et n’oublie pas quelque morceaux de beurre … en didascalies

1 heure de cuisson, thermostat 220 d’abord, puis baisser à 180 lors du dernier quart d’heure. La tension risque d’être trop forte !

EPILOGUE :

Avec du riz ou de la semoule, mais pas trop …

Moi, je les aime comme ça, sans rien !

Le meilleur ? Le chapeau ! Finement caramélisé : les saveurs de thym et le fondant du beurre !

A bientôt sur ma planète !

dimanche_midi