Poulet mariné au pourquoi pas !

Ce soir mes livres et grimoires sont fatigués !
Après 2 jours bien tassés
Après retours tardifs et tête pleine
Foin des recettes !
Message reçu : ce soir, je "pourquoipas" !

Un peu de fraîcheur,
Un plan « vidons armoires et placards »
Visons l’impro !

L’ esprit en est simple : réfléchir le moins possible,
Suivre son nez (s’il n’est pas trop bouché par un interminable rhume)
Ou son instinct,
Lequel sera
Parfois guidé,
Admettons-le,
Par l' imminence de
Certaine date limite
De consommation !

Pourquoi pas ?

Or donc, que vois-je ?
2 filets de poulet : vite ! coupons-les en lamelles !
Ma main traîne et nonchalamment entraîne
Dans son sillage parfumé
Un peu de poudre de paprika :
2 cuillères à café
Déjà vos joues s’empourprent
Pourquoi pas !

Plus de citron ?
Mais toujours mon cher vieux vinaigre d’alcool
Celui qui rend mes frites éternelles !
2 cuillères à soupe ?
De l’huile d’olive vierge extra, première pression à froid …
Ah ! Tout de même !
5 cl ?
Pourquoi pas !

1 Rose et piquante échalote,
Ciselons-la …
Pourquoi pas !

Maintenant que nous avons bien pleuré
Sur nos épluchures ne dormons point
Et deux cuillères de moutarde fine
Ajoutons !

Dans l’euphorie invoquons notre glacé tiroir aux sortilèges :
Ciboulette et basilic congelés, nous attendaient !
D’une main généreuse
Agrémentons …
Pourquoi pas ?

Dans un plat creux et sous film alimentaire
Votre œuvre achevée
Saura attendre
Au moins
3 heures ?
Pourquoi pas ?

______________________________________________

22 heures : Que tombe le verdict !

Cuisson en poêle anti-adhésive, à feu vif, jusqu'à ce que votre poulet soit doré.
A servir avec un Basmati nature et un peu de fleur de sel.

Douce et surprenante sensation, un plat relevé sans être épicé.
L'échalote est délicatement présente, viennent ensuite les aromates, sur fond subtilement vinaigré.

Une variante intéressante !