Votre voisin est adorable. Depuis que vous lui avez confié que vous aimiez les courgettes, votre congélateur ne désemplit plus de cette cucurbitacée, qui s’affichera même bientôt sur les rayons de votre bibliothèque … 

Et pourtant … Tian, gratin, cake, omelettes, tagliatelles, crème, mousse … vous disposez de toutes le ressources culinaires de la cuisinière émérite !

Mais aujourd’hui, c’est vers une confiture à la courgette et à l’ananas que se portera votre choix …

Passant par là, une pomme et deux poires, lasses d’attendre vos faveurs, feront partie du voyage. Bien sûr, on y parlera d’épices, de capitaines et de trésors enfouis … L’orage se déchaînera contre vos vitres. Vous serez bien.

Embarqueront :

Un petit ananas, ce qui nous fera 300 grammes de chair environ

Une poire (140 grammes, épluchée)

Deux grosses courgettes (800 grammes, épluchées)

Deux pommes (soit 200 grammes, épluchées)

Le jus et le zeste d’un citron non traité.

Pour les épices :

6 baies de genièvre

Une cuillère à café de gingembre

Une cuillère à café de baies roses

Deux cuillères à café de cannelle

 Ôtez les feuilles de l’ananas, ainsi que le pied.

Coupez-le en deux, puis en quatre, ceci afin de retirer aisément la partie dure centrale.

Prélevez la chair à l’aide d’un couteau en prenant soin d’éviter les pointes dures. Coupez en morceaux.

Pesez et versez dans une terrine avec le même poids de sucre.

Lavez, épluchez soigneusement les courgettes et coupez les extrémités. Coupez-les en rondelles.

Epluchez votre poire et les deux pommes. Coupez en morceaux. Arrosez d’un jus de citron.

 
Retirez cœurs et pédoncules. Placez les cœurs des pommes dans une mousseline et nouez. Votre pectine est prête.

Pesez les morceaux de courgettes, de poire et de pommes et ajoutez le même poids de sucre.

Versez le tout dans la terrine où les attendent déjà sucre et ananas.

Retirez le zeste de citron. Coupez-le menu et ajoutez-le.

Mélangez

Complétez en ajoutant vos épices. Fermez les yeux et laissez-vous bercer … La cannelle doit dominer, relevée par le fleuri boisé des autres ingrédients.

Mélangez et placez au cœur de ce divin mélange votre sachet de mousseline.

 
Le lendemain, portez à ébullition puis laissez cuire doucement.

Pensez à écumer et à mélanger régulièrement.

Le test de l’assiette devrait confirmer que le juste point de cuisson est bien atteint.

En cas de doute, plongez votre thermomètre à confiture et vérifiez : la température doit monter à 105°

Retirez votre mousseline et passez au mixer plongeant.

Mettez en pots sans tarder.

Fermez et allez donc partager votre butin avec qui vous savez … en espérant très fort qu'il ne vous aura pas préparé un petit sac de "vous savez quoi" !

 
Et en liqueur ?