Ce fut longtemps pour moi une grande question philosophique ...
Que faire de la peau de banane quand je suis en balade ?
A moins de connaître parfaitement les emplacements des poubelles qui jonchent ton itinéraire et de te livrer à d'habiles calculs pour que coïncident dégustation et délestage de la peau ... (tu peux aussi recharger tes batteries juste à côté de la poubelle, mais ça fait pas très glamour), l'idéal étant de la jeter négligemment lors de ton passage ...
A moins de l'emballer gentiment dans un mouchoir en papier et d'accepter l'idée qu'elle ira gonfler la poche de ta si jolie veste coupée à la perfection pour te dessiner une taille de guêpe et des hanches de sirène ... Non, ça ne colle pas avec le plan "mouchoir", même momentanément. Tu sais pertinemment que c'est toujours à ce moment-là que tu croiseras le sosie de Nicolas Cage. Eh oui ! Peut jamais venir quand t'es au top !

J' ai la solution miracle !

Tu sors ostensiblement ton sac congel'  et hop ! Tu zippes-dézippes ! Magnifique ! Sous le regard médusé de la foule ahurie tu lances ton grand cri de consommatrice avertie : "Sauvons la planète !"

Bien sûr, le rapport est maigre, mais c'est un début ... Il en faut bien !

Toi qui n'as jamais eu le courage de briser menu tes coquilles d'oeufs, tu vas pouvoir congeler amoureusement tes peaux de bananes en vue d'un printemps rayonnant où tu les sortiras de leur sommeil,

afin qu' au pied de tes rosiers,
Superbes et généreuses,
elles puissent déposer
leurs minéraux !