Grande balade ! Tara sort sa progéniture ! Claquemurez roses trémières ou roses tout court ! Certaines fleurs risqueraient fort de disparaître dans la musette aux trésors ! 

A travers champs, safari photos : une coccinelle sur une ombrelle, un papillon . 

Lequel de la bande entraîne l’autre ?

Vous avez rebaptisé les routes et chemins … Il y a, bien sûr, l’incontournable « passage secret », qui mène à un arbre préhistorique … Puis, on longe une voie ferrée abandonnée. Vous faites signe aux trains imaginaires qui passent. Ils vous répondent parfois, et leur rire homérique transperce le ciel d’un bleu si tendre, presque aquatique … Vous reprenez la route et  bénissez les tracteurs qui vous laissent toujours quelque trésor à glaner au bord des champs de pommes de terre. Il y a aussi la « route carabosse », la bien nommée ! Ici, de nombreux chemins pavés ont été recouverts de goudron. Mais tu vois parfois (trop tard !) resurgir l’âme profonde et cabossée de certains d’entre eux

.

Combien de vols planés ?!

 
Cela ne vaut pas ma récente percée dans le fossé du voisin ! Tout cela à cause d’un magnifique buddleia. D’habitude ils sont parme, mais celui-là me surprit par son mauve profond. Profond comme … certains bords de route !  J’ai pu ainsi vivre concrètement, charnellement dirais-je, l’expression « pousser grand-mère dans les orties ! ». Bien que ne l’étant pas encore, je compatis …
Cependant, la morsure de l’ortie a ceci de bénéfique qu’elle vous revigore de façon spectaculaire ! Je n’ai jamais pédalé aussi vite ! A retenir, peut-être, pour le prochain Tour de France ou un nouveau style de centre de remise en forme. Tiens ! Une idée sympa : promenade dans les fossés, massages aux orties, vols en roue libre …

C’est vrai que tu as appris à faire du vélo dans un parking souterrain. Histoire de » tomber inaperçue » ! (Le seul problème, c’est qu’il te fallait retrouver régulièrement l’interrupteur : Un miracle que tu n’ aies percuté aucune voiture !). Avouons-le, cela limite sérieusement tes connaissances

Hier, en rentrant, nous avons salué le voisin d’en face. J’adore ce vieux monsieur. J’adore sa pudeur et son humour ... 
Recemment je repiquai un superbe pied de lavande à l’endroit exact où se déversent mes eaux de pluies. Venu chez moi pour une visite de voisinage,il fit montre de trésors de délicatesse pour me faire remarquer que je n’avais peut-être pas choisi l’endroit idéal pour cette plante …

N'est-elle pas aquatique, elle aussi ?!