De la lavande, de la lavande, encore de la lavande !

DSC02355

Mais où la trouver ?

Il y a celle que vous pouvez aller cueillir dans votre jardin, ou, à défaut, le long des clairs massifs que l’on voit danser le long des maisons de vos voisins …

Il y a celle des boutiques bio, moins arrosée par le toutou en promenade et produite dans le respect de la nature et de l’homme.

C’est bien sûr celle-ci que je vous recommande !

Oui, mais pour quoi faire ? Ah ! la question qui blesse !

 1) Confectionnez de somptueux boudins en ressortant vos paires de mi-bas raplaplas ! Vous ne jetez rien et vous avez raison ! Cueillez là à la fraîche ou le soir, lorsque les abeilles l’auront désertée. Sans tarder, retirez les fleurs et faites-les sécher à l’ombre, sur un grand plateau. A enfouir d’urgence dans tout les bons tiroirs !

Variante : pourquoi seule la lavande aurait-elle le pouvoir d'éloigner les mites et de parfumer votre linge ? Pensez à l'associer au romarin !

2) Version " fleur de Sel" ! Relevez vos assaisonnements d'une saveur florale ! Avec quelques épis de lavande (3 ou 4) dont vous ne prélevez que la partie fleurie (Ne les égrenez pas).
Placez-les dans un bocal et alternez avec du gros sel. Fermez soigneusement, placez dans un endroit sombre et sec et laissez macérer une quinzaine de jours.
Retirez alors vos fragments d'épis et trouvez à votre sel de lavande une jolie boîte ou un moulin
!

3) Vous préférez la cuisiner directement. Et vous avez pleinement raison !

Voici donc ma recette de délice à la lavande ...

Un dessert tout simple aux saveurs cristallines, un peu de magie dans le chaos général

Pour quatre personnes, il vous faudra : 

50 cl de lait

2 ou 3 cuillères de fleurs de lavande

6 œufs

100 grammes de sucre

Il ne vous reste plus qu’à verser le lait dans une casserole, y ajouter la lavande et porter doucement à ébullition.

Allumez votre four : 180°

Dès les premiers frémissements, retirez la casserole et couvrez. Laissez ainsi infuser 10 minutes, pas plus.

Pendant ce temps, séparez délicatement les blancs des jaunes et battre les 6 jaunes d’œuf avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse.

Filtrez votre infusion  et, tout en mélangeant, incorporez-là, chaude, à vos blancs battus.

Versez dans de jolis ramequins que vous disposerez dans un plat creux pour un bain-marie. L’eau doit arriver à mi-corps des ramequins.

Mettez au four et laissez l’alchimie opérer pendant 25 minutes environ.

Prenez le temps de vous asseoir dans votre cuisine, préparez-vous un thé bien chaud et inspirez profondément.

25 minutes de relaxation au bout desquelles, comble de raffinement, vous parsèmerez votre préparation de quelques fleurs de lavande.

Laissez alors 5 bonnes minutes et retirez.

Se déguste froid, en compagnie d’un coulis d’abricot par exemple …

Désarmer l’ordinaire et le vêtir de spectaculaire.

Version crème brûlée ?

Il vous suffira de laisser refroidir vos ramequins en les mettant dans un endroit frais d’abord, puis au réfrigérateur.

Donc, cette recette se prépare au moins 5 heures à l’avance.

Avant de servir, passer au grill après avoir saupoudré de sucre roux ou vanillé

D'autres recettes florales ? Vous rêvez de cuisiner la rose, la mauve et la violette ?

Le beurre de bourrache vous tenterait bien, sur une tendre tranche de pain au fleur de sureau ?

Plongez-vous dans la lecture de :

Saveurs printanières de fleurs sauvages,

Saveurs estivales de Fleurs sauvages

de Annie-Jeanne et Bernard Bertrand

Editions de Terran